“Mauvaise Mère”

« Depuis le fameux anniversaire, je n’avais pas versé une larme. Ce jour-là, devant ma fille, mon mari, les pompiers, la police, les sanglots m’avaient submergée, intarissables. Puis, comme si on avait appuyé sur un bouton, j’avais refermé les vannes. Depuis, plus rien. J’étais sèche. Du dedans comme du dehors. Comme si la situation ne…

Décembre 2015 – France 2

A Paris ou à Lyon, certaines œuvres d’adoption privées auraient profité, de 1940 jusqu’aux années soixante-dix, de la faiblesse de jeunes mères pour leur enlever leurs enfants et les placer dans des familles de la haute société, souvent contre de l’argent. Après les récentes affaires d’adoptions forcées en Irlande, en Belgique ou en Australie, la France est-elle sur le point de découvrir ses propres errements ?