Enlèvement parental de Camille : la grand-mère et une tante jugées à Toulon

Depuis 2011, Priscilla Majani vit cachée avec sa fille Camille, bientôt âgée de 11 ans. Le tribunal correctionnel de Toulon est contraint de juger cette mère en cavale par défaut, pour “soustraction d’enfant”. La décision est attendue le mois prochain. La grand-mère de la fillette, Adelheid Majani et sa tante Lucille, présentes ce mercredi sur le banc des prévenues, encourent quant à elles une peine d’un an de prison, dont la moitié avec sursis.